13 – Air en ré

Ecouter

Lire

« Que vois-tu,
toi qui passes en souriant dans la rue ?
Qu’attends-tu
pour nourrir de ton corps la cohue ? »
« Je vois le bateau qui sombre.
J’attends de perdre mon ombre.
Mais quand le jour viendra,

oui quand le jour viendra,
quand le jour viendra,
je resterai là. »
« D’où viens-tu,
toi l’enfant que l’on a pas connu ?
Que dis-tu,
à celui qui déjà n’entends plus ? »
« Je viens de quitter le sable.
Je dis que j’aime le diable.
Mais avant de partir,
oui avant de partir,
avant de partir,
j’écrirai mon nom. »
« Qui es-tu,
toi qui dors si parfaitement nu ?
Que sais-tu,
pour dire qu’aujourd’hui tu ne sais plus ? »
« Je suis le moment qui passe.
Je sais que je vis d’espace.
Et tout l’amour du monde,
oui tout l’amour du monde,
tout l’amour du monde,
coule entre mes bras. »

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.