25 – Le bar du bout du monde

Ecouter

Lire

C’est l’immobilité profonde
dans le désert des certitudes,
et l’éternité des vagues
autour du bar du bout du monde.
Ce que tu cherches sous tes pas
ce sont des empreintes de pas.
La route est longue,
la route est longue,
qui te mène de toi vers toi,
qui te mène de toi vers toi.
Et sinueuse est la ligne
entre la source et l’océan.
Et le vautour parle au serpent
dans le désert du bout du monde.
Là où ton âme ira, j’irai,
mais tu es là et je suis là.
La route est longue,
la route est longue,
qui mène de ton moi à mon moi,
qui mène de ton moi à mon moi.
Au coeur du vide elle brille, elle brille,
la pulsation de ce monde-là.
Et le désert est un océan
pour la pierre qui nage dans le sable.
Peux-tu oublier ce que tu sais
pour découvrir ce que tu ne sais pas ?
La route est longue,
la route est longue,
qui mène de cela à cela,
qui mène de cela à cela.

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.