47 – L’ascenseur

Ecouter

Lire

Walter est un p’tit gars bien clean qui surveille le pli de ses jean’s.
Il mange des agrumes,
des légumes,
et pratique le jogging.
Très branché sur l’informatique,
il cherche un stage en Amérique.
Il place ses ressources
à la Bourse,
et se veut pragmatique.
Il améliore ses connaissances.
Il veut cultiver toutes ses chances.
La vie pour lui est un challenge
qui exclut les bêtes et les anges.
Walter est un fonceur.
Il vit à cent à l’heure.
Et rien ne lui fait peur
dans la course aux honneurs.
Pour gagner les hauteurs,
il emprunte l’ascenseur.
Julie est une fille sans histoire,
élégante dans son tailleur noir.
Elle boit du Coca,
elle aime ça,
et sort le samedi soir.
Elle est la dévouée secrétaire
d’un ventripotent manager.
Vu qu’il lui confie
ses soucis,
c’est dire qu’elle sait se taire.
Elle n’a rien contre le mariage,
et toutes ces choses de son âge.
Elle fréquente le fils du notaire
qui fait son service militaire.
Julie veut du bonheur,
de gros bouquets de fleurs.
Elle sent battre son coeur
tous les soirs à cinq heures
lorsqu’après le labeur
elle appelle l’ascenseur.
Walter appuie sur le bouton
et s’envole vers son ambition.
Il a ficelé
son dossier,
et rasé son menton.
Julie là-haut sur son palier
ne rêve que du rez-de-chaussée.
L’ascenseur est là :
quel émoi
de le voir occupé !
Walter, Julie furent enfermés
une bonne partie de la soirée.
On les retrouva enlacés
lorsque la panne fut réparée.
L’ascenseur, ce farceur,
a coupé l’disjoncteur,
a créé la ferveur,
suscité la moiteur.
Le fil a coupé l’beurre :
les frères aiment leurs soeurs.

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.