68 – Ex-Red Rooster

Ecouter

Lire

Ils ont fixé des lames de rasoir au bout de tes deux pattes,
bien lissé tes plumes une à une et tu crois même qu’ils te flattent.
Vise un peu les gradins tout autour et ces malins qui te matent :
ici le boulot c’est comme tu veux, mais il faut que tu les épates.
Voilà que devant toi ils en jettent un qui est tout aussi bête que toi.
Et s’il te voit comme tu le vois, y’a pas d’autre issue que le combat.
Il te saute à la gorge et aux yeux avant même que tu ne bouges.
T’as même pas le temps de réfléchir que déjà tu vois tout en rouge.
Les rampes sont en fièvre, la bière et le rhum coulent à flot.
Des billets qui s’échangent et qui dansent tu ne seras jamais l’impresario.
Tu as beau te dresser sur tes ergots, tu as beau faire le beau,
mais quand ton sang viendra mouiller le sable, tu ne seras plus un oiseau.
Si tu revois un jour la basse-cour, alors il faut que tu leur dises
que ce sont les meilleurs d’entre nous qui ont revendu leurs valises.
Ce que tu as vu ne compte plus, ce que tu sais chacun le sait :
s’il veut vraiment survivre à ce combat, le meilleur coq se fait poulet.

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.