7 – Matinale

Ecouter

Lire

On peut pas tellement dire que j’avais beaucoup dormi.
J’étais plutôt du genre bizarre et affamé.
J’nourrissais les juke-box dans les bars à soldats.

Le trottoir sonnait creux sous mes semelles d’acier.
Puis j’ai croisé cette fille à l’air un peu piqué,
balladant mine de rien son ombre à ses côtés.
Elle m’a dit : « Hey ! », j’lui ai fait : « Quoi ? »

C’est à ce moment-là que j’ai vu l’araignée.
Faut dire qu’à cette époque y’avait pas trop de soleil.
Les nouveaux-nés pleuraient dans les flaques de pétrole.
Croyez-moi SVP c’n’était pas toujours drôle
de jouer au cerf-volant avec des spécialistes.
Dans les labos clandos, on mâchait du chewing-gum.
J’ai décidé la fille à lâcher des secrets.
Elle m’a dit : « T’as vu ? », j’ai dit : « Ben quoi ? »
Elle m’a montré du doigt l’horizon qui penchait.
J’ai fouillé dans mes poches pour dégoter du feu.
J’ai dit : « Dis donc, ma belle, qu’est-ce que tu me chantes-là ? »
Y’avait deux trois girafes à l’arrêt de l’autobus,
et derrière la vitrine une bombe atomique (en kit).
Un arabe est passé avec son transistor,
vendant sous le manteau des photos d’Alcatraz.
Il a dit : « Quoi ? », on a dit : « Rien ! »
C’est à ce moment-là qu’il a vu l’araignée.
Faut dire qu’un peu plus tard, devant le pont en ruine,
j’ai r’marqué que le fleuve coulait dans l’autre sens.
Les journaux annonçaient une grève de la police.
J’ai mis mes lunettes blanches pour mater les affiches.
J’aurais bien pris un verre mais j’avais mal aux pieds.
Et la fille était là, plantée dans l’caniveau.
Je n’ai rien dit, et elle non plus.
Sur la troisième affiche, j’ai lu mes initiales.
Quand la fille au matin a vaincu nos chagrins,
elle a de son pied nu écrasé l’araignée.
L’arabe est reparti avec ses trois girafes,
laissant tout l’bon pétrole couler dans l’caniveau.
J’ai r’trouvé mon briquet et même une cigarette.
Et quand la fille a dû retourner au labo
j’ai dit : « Salut ! », elle a dit : « moi non plus ».
Et c’était déjà l’heure de partir au boulot.

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.