77 – La bague au doigt

Ecouter

Lire

Assis dans son chapeau,
Fumant son jambon-beurre,
Cornach’ s’gratte le cerveau
Et s’dit qu’c’est bientôt l’heure.
Il va vers son auto,
Farfouille dans le moteur.
Il compte jusqu’à zéro
Et part à douze à l’heure.
Et de Noisy-le-Sec jusqu’à Pavillons-sous-Bois
Bien longue est la route qui mène de la bague au doigt.
OEil de cuir, gueule d’amour,
Les pieds dans l’frigidaire,
Chantal gobe un p’tit four
Mais rêve d’humanitaire.
Elle attrape un micro,
Balance un p’tit air en l’air.
Elle guette la météo,
Repousse la crise de nerfs.
Et de Nogent-sur-Marne jusqu’à Pavillons-sous-Bois
Bien longue est la route qui mène de la bague au doigt.
Debout dans son berceau
Comme sur une barricade,
Samuel joue du banjo,
C’est un bon camarade.
Puis il monte la sono
Comme un métallo du hard.
Mais dès qu’on tourne le dos,
Il rejoint la brigade.
Pas d’quoi s’mettre la ceinture, n’est-ce pas Monsieur le Maire ?
Mais quelle drôle d’aventure d’aller marier père et mère !
Penché à la fenêtre
De la chambre d’écho,
Kevin la bouille honnête
Vole et plume les oiseaux.
Au Gibusse peut-être
Il est passé trop tôt
Mais il rigole des ancêtres
Quand ils s’épousent réglo.
Pas d’quoi s’mettre la ceinture, n’est-ce pas Monsieur le Maire ?
Mais quelle drôle d’aventure d’aller marier père et mère !
Planqué dans ma guitare,
Contemplant la famille,
Je raconte cette histoire
Pour mieux draguer les filles.
J’veux pas faire le vantard,
Je file pas les bas résille.
Mais au seuil du plumard
Y’a plus que moi qui resquille.
J’suis désolé, les gars, faudra pas compter sur moi
Au grand club de tous ceux qui ont mis la bague au doigt.

Télécharger

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.